Sélectionner une page

À propos

À l’origine du groupe,

un père et ses deux fils : Jean-Michel, Laurent et Frédéric Ottaviani. Ils vivent dans un petit village de Gironde, Tizac de Lapouyade. En quête de leurs origines insulaires, ils se passionnent pour les polyphonies corses.

Dès les années 90, à travers l’écoute des disques des Nouvelles Polyphonies Corses, Jean-Paul Poletti et le Chœur d’Hommes de Sartène, Petru Guelfucci, I Muvrini, A Filetta et Tavagna, ils découvrent le patrimoine musical corse et sont séduits par ces artistes qui s’emploient à le faire vivre et évoluer. Se nourrissant de ces diverses sources d’inspiration, ils se lancent dans un apprentissage qu’ils reconnaissent volontiers comme laborieux, du moins au départ, mais qui n’entame en rien leur volonté. Bien au contraire !

Loin de l’île des origines, ils n’en cherchent pas moins à approfondir leur pratique et leur connaissance de cette musique. En 2005, Laurent et Frédéric participent à un stage organisé à Paris par Chantal Landi-Costérian et Marie Colonna de’Paoli. L’expérience est déterminante. Le trio familial propose à des amis de se retrouver pour une initiation aux polyphonies corses. Chantant par plaisir, ils prennent rapidement conscience du côté très solidaire de cette pratique qui, tout naturellement, impose des liens nécessaires et puissants entre les membres, dans la manière de s’écouter et de chanter ensemble.

En août 2009, la rencontre chaleureuse avec Jean-Claude Acquaviva et les membres du groupe A Filetta va constituer une motivation décisive pour créer un premier groupe : Cantà di core. Pendant six ans, cette formation va œuvrer pour faire découvrir et apprécier cette musique, à travers de nombreux concerts et animations.

Début 2017, une nouvelle formation plus ambitieuse, Ària è terra, est créée par le trio familial avec la complicité de Jean-Philippe Fourcade, artiste du Chœur de l’Opéra National de Bordeaux depuis 1998, musicien, chef d’orchestre et chef de chœur, spécialisé en musique de chambre et musique ancienne. Leur premier concert a lieu pour la Fête de l’Orange à la Maison du Lillet à Podensac, au mois de mars. À cette occasion, ils invitent Nadine Rossello. Cette formation en quintet mixte, atypique en polyphonies corses, se produit depuis dans de nombreux festivals renommés.

En 2021, c’est Fanny Châtelain qui rejoint le quatuor. Formée à la polyphonie traditionnelle occitane au Conservatoire occitan de Toulouse, elle a créé et dirigé plusieurs ensembles de polyphonies traditionnelles gasconnes. Sa passion la conduit à étudier les polyphonies corses auprès de Nicole Casalonga et Jean-Etienne Langianni. Elle chante dans diverses formations dont le trio féminin A Funtana et dans la pièce musicale « Les suppliantes » d’Eschyle en langue corse, créée au Centre national de création musicale Voce à Pigna, en Corse. Elle est également appelée à se produire avec les ensembles La Fenice et La Tempête.

Avec simplicité, patience et une exigence de qualité, Aria è terra s’attache à mettre en valeur un répertoire musical riche et intense dans une démarche de partage et de convivialité.

Laurent Frédéric et Jean-Michel
groupe sur une passerelle en bois
groupe de chanteurs en l'abbatiale de Guîtres